La marche des lumières. Libre accès aux sciences humaines et sociales à l’heure du Web

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La marche des lumières.

Libre accès aux sciences humaines et sociales à l’heure du Web.

Conférence de Marin Dacos, directeur du Centre pour l’édition électronique ouverte, Cléo (Marseille, Paris, Lisbonne).

Comment rendre accessible aux citoyens du monde la production des historiens, des sociologues, des ethnologues, des économistes ou des spécialistes de sciences politiques, sans déséquilibrer l’économie de l’édition ? A quelles conditions le libre accès aux résultats de la recherche en sciences humaines et sociales à l’heure du Web est-il possible ?

Alors que jamais la demande de culture, de compréhension, de débat et de repères sur notre société n’a été aussi forte, la recherche universitaire doit assumer son rôle de diffusion des savoirs dans la société, pour éclairer l’homme de la rue, le journaliste, l’honnête homme, le professionnel, le décideur, le politicien… Financée par la puissance publique, la recherche en sciences humaines et sociales devrait légitimement revenir aux citoyens et devenir une ressource commune. C’est un impératif scientifique, mais aussi culturel et politique. Historiquement, chaque avancée significative de la diffusion de la pensée et des savoirs dans la société a marqué des progrès politiques, économiques et sociaux majeurs. Le Web constitue une opportunité historique pour réussir une étape supplémentaire dans cette marche des lumières. Mais comment rendre accessible aux citoyens du monde la production des historiens, des sociologues, des ethnologues, des économistes ou des spécialistes de sciences politiques, sans déséquilibrer l’économie de l’édition? L’essentiel du savoir produit dans nos universités reste emprisonné dans des bunkers de connaissances, inaccessibles au commun des mortels. Seul le libre accès des résultats de la recherche scientifique pourrait modifier cette situation inefficace. Pourtant, tous les acteurs ne sont pas encore convaincus de l’opportunité et/ou de la faisabilité de ce changement profond dans l’accès au savoir, avec des arguments essentiellement économiques. Si un vaste mouvement en faveur du libre accès mobilise la communauté scientifique depuis plus d’une décennie, celui-ci a remporté des batailles, mais aucune guerre. Le libre accès aux résultats de la recherche en sciences humaines et sociales à l’heure du Web est-il possible? A quelles conditions?

Cette conférence s’inscrit dans le cycle de conférences mensuelles A l’écoute des sciences sociales organisé par trois laboratoires du pôle marseillais de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS),  l’IDEP (Institut d’économie publique), le GREQAM (Groupement de recherche en économie quantitative d’Aix-Marseille) et le Centre Norbert Elias (Sociologie, histoire, anthropologie des dynamiques culturelles) - en partenariat avec la Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, ABD-Gaston Defferre.

—————————————

Lieu de l’évènement : ABD-Gaston Defferre, 18-20 rue Mirès - 13003 Marseille, Auditorium

Date de l’évènement : Mercredi, 27 Mars, 2013 - 18:30 - 20:00

Organisateur : IDEP (Institut D’Économie Publique)

Inscription: BDP : 04 13 31 82 00
Contact: Yves Doazan, yves.doazan@univ-amu.fr
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »