Conférences “A l’école des sciences sociales” - Sur le banc des accusés : le rap en procès

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

> Samedi 4 juin 2011 à 15h
-> Bibliothèque de l’Alcazar, 58 Cours Belsunce 13001 Marseille, salle de conférences

Depuis son apparition sur la scène publique à la fin du XXe siècle, le rap suscite régulièrement l’attention voire l’indignation, tout spécialement pour ses paroles et leur violence présumée. Nous entendons scruter de près certaines des affaires qui se sont ainsi développées en France et analyser les mécanismes qui sous-tendent la façon dont une musique se retrouve « en procès » (aussi bien dans l’arène judiciaire que politique - par exemple, à l’Assemblée nationale).
Qu’est-ce qui se trouve en jeu dans ces présentations publiques d’une musique : les rappeurs et/ou leurs publics, une forme artistique et/ou une activité sociale, etc. ? Mais, au-delà, que visent à produire de telles accusations publiques ? Il s’agit, au cours de cette conférence, de mettre en lien les présentations du rap avec les contextes précis dans lesquels elles prennent place (acteurs, activités, publicité, etc.) afin de mesurer leur performativité et leurs éventuelles conséquences sociales.

Par Anthony Pecqueux  et Karim Hammou, sociologues, Centre Norbert Elias, avec la participation de Djohar Sidhoum-Rahal, co-auteure de l’album Identité en crescendo et juriste, avocate stagiaire.

 

 

En partenariat avec les Éditions EHESS dans le cadre de l’ouvrage Écologie sociale de l’oreille, 2009, dir. A. Pecqueux, O. Roueff, avec une contribution de K. Hammou.

Conférences organisées par des laboratoires de recherche du pôle marseillais de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et le département Société de l’Alcazar. Ce cycle est réalisé en partenariat avec le Conseil région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Marseille l’Hebdo.
Les laboratoires de l’EHESS impliqués dans le cycle A l’école des sciences sociales sont implantés à la Vieille-Charité, à Marseille : le Centre Norbert Elias (ex-Shadyc, Sociologie, histoire, anthropologie des dynamiques culturelles), le GREQAM (Groupement de recherche en économie quantitative d’Aix-Marseille) et l’IDEP (Institut d’économie publique), un Groupement d’intérêt scientifique créé par le Greqam.

Site de l’Idep : http://www.idep-fr.org/

Contact presse : Yves Doazandoazan@univmed.fr, Mobile : 06 12 42 62 31

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »